Dans cette pièce Un amour de zinc, adaptée desBrèves de comptoir de Jean-Marie Gourio, on y voit la vie d’un petit café où se retrouvent les habitués un verre à la main. De l’ouverture, tôt le matin, à la fermeture, tard le soir, ce bistrot ne désemplit pas. On boit, on parle, on refait le monde, on chante, bref on vit ! Nicole et Roscotte essaient de se souvenir en vain dans quel film jouait Catherine Deneuve, Venise et Valence eux refont le monde, Piwi reste à l’affut du moindre bon plan, et quant aux patrons ils tentent de diriger ce drôle d’orchestre dans lequel l’absurde, la poésie , l’humour, mais aussi l’actualité et parfois la philosophie se côtoient.

Ces personnages décalés mais pourtant tellement vrais, pensent tout haut ce que parfois certains pensent tout bas. Ils nous font autant rire que réfléchir. Alors n’hésitez pas à venir boire un coup dans leur café pour les rencontrer !